Les élèves du lycée Lumière refusent le système biométrique de leur cantine !!!!!

mercredi 1er octobre 2008

Quelques petites explications :

- En 2006 une borne biométrique est installée a l’entrée du restaurant scolaire du lycée Auguste et Louis Lumière (lyon 8ème).

- A la rentrée 2007 l’administration de l’établissement omet d’informer les élèves et leurs parents de leur droit de refuser d’utiliser le système biométrique pour accéder à la cantine alors que l’article 6 de l’autorisation unique de la CNIL ( Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés : qui, entre autre, libère les autorisations d’installation des bornes biométriques ) stipule que " les élèves majeurs et les représentants légaux des élèves mineurs doivent être individuellement informés du droit de s’opposer" et qu’ "en cas d’opposition à l’utilisation du dispositif biométrique , les élèves ont la possibilité de se voir délivrer un badge ou tout autre moyen d’accès à la cantine"

- Au cours de l’année, deux élèves exigent de pouvoir manger sans utiliser la borne, le proviseur s’entête à refuser, prétextant une "mauvaise interprétation de la loi". Les lycéen-e-s en questions se voient obligés de manger à l’extérieur du lycée pendant plusieurs semaines. Un-e des élèves est contraint de se désinscrire de la cantine sous la pression de l’administration.
Mais finalement, après un bref appel à la CNIL qui confirme l’obligation qu’a le proviseur de laisser les élèves manger au self même lorsqu’ils-elles refusent la biométrie, ce dernier cède de peur de se voir retirer sa très chère borne...

- A la rentrée 2008-2009, les lycéen-e-s ont désormais le droit de passer sans utiliser le système biométrique MAIS ceux-ci/celles-ci devront ... manger en fin de service !

Ces mesures discriminatoires n’ont pour but que de punir, d’intimider les élèves qui luttent contre la politique sécuritaire à penchant totalitaire du gouvernement et de dissuader ceux/celles qui souhaiterais le faire.

Nous nous opposont radicalement à la prolifération des outils sécuritaires dans les établissements scolaires en vue de leur dangereuse banalisation.
C’est pourquoi nous soutenons tous ceux et celles qui luttent contre la biométrie.
Nous appelons donc différentes organisations à agir pour les lycéen-e-s de Lumière, qui se voit, pour des raisons de désaccords éthiques avec l’administration de leur établissement , obligé-e-s de manger en dernier,les restes, en ayant souvent pas le temps de finir leur assiette.
Pour commencer, Sud Lycéen propose de co-signer une lettre destinée à la CNIL, réclamant la possibilité aux élèves de Lumière refusant la biométrie de manger comme tou-te-s leurs camarades.

Sud Lycéens 69


Sud Education soutient la lutte de Sud Lycéens contre la biométrie à l’école.