Soutien à Jean-Marc Hostachy !

Professeur des écoles de la Loire en désobeissance pédagogique menacé de sanctions
vendredi 12 décembre 2008

En documents attachés à cet article, différents éléments relatifs à cette situation.

Rappels : Pour avoir écrit une lettre de désobéissance à son inspecteur, Jean-Marc Hostachy, Maître formateur et Professeur des écoles à Saint-Étienne, est menacé de sanctions. Pour SUD éducation Loire, la solidarité avec sa démarche doit être totale pour lui éviter ces sanctions et pour utiliser ce mode d’action comme facteur supplémentaire permettant de construire un rapport de force victorieux.

Jean-Marc, convoqué à l’I.A.de la Loire le 28 novembre 2008, ayant refusé de faire marche arrière, M. Petit, représentant l’IA, lui a signifié qu’une telle lettre ne pouvait rester sans sanction, étant donné que sa démarche restait pour le moment isolée, et il lui avait donné huit jours pour se dédire.

La solidarité est en marche ; la solidarité, ça marche !

Depuis, diverses actions de soutien et de solidarité ont été mises en place : 39 collègues de la Loire ont déjà signé une lettre de désobéissance analogue à celle de Jean-Marc, et l’ont envoyé au Snuipp 42 et/ou à SUD éducation Loire (suites ci-dessous) ; beaucoup de PE ont signé la pétition intersyndicale « Nous soutenons Jean Marc Hostachy », et un très grand nombre de personnes ont signé la pétition de soutien adressée à l’ensemble de la population. Avec cela, la mobilisation en défense du service public d’éducation se poursuit, le gros succès de la manifestation du 10 décembre, malgré des conditions climatiques très difficiles, en est un signe important.

Comme Jean-Marc devait initialement être à nouveau convoqué dans les huit jours, SUD éducation Loire avait déposé un préavis de grève pour pouvoir organiser un rassemblement de soutien même si le rendez-vous était fixé sur temps scolaire. Dans le cadre des nouvelles règlementations visant à restreindre le droit de grève, nous avons donc été reçus par l’IA pour des « négociations préalables », deux fois… Nous avons donc appris 1) qu’aucune sanction n’avait été décidée à l’encontre de Jean-Marc, 2) qu’aucune sanction ne serait prise sans un constat de désobéissance, 3) que l’administration n’avait aucune intention pour le moment de procéder à un tel constat. Autrement dit : aucune sanction contre Jean-Marc n’est à l’ordre du jour pour le moment !

Développons la solidarité et la résistance !

Résultat des mobilisations en cours ou manœuvre pour faire relâcher le soutien, cette « information » ne doit pas nous amener à relâcher la pression, bien au contraire, il faut développer la solidarité et la résistance, par tous les moyens.

Il faut bien sûr avant tout développer la mobilisation pour le service public d’éducation, sans en rester à des journées de grève ou de manifestation isolées les unes des autres et sans perspective, et construire un mouvement d’ensemble dans la durée. La stratégie des grèves saute-mouton n’a rien donné ces dernières années : nous avons besoin de définir ensemble un plan d’action victorieux, cela doit être l’objet de discussions collectives très rapidement.

Mais plus spécifiquement :

- il faut continuer à signer et à faire signer les pétitions de solidarité (qui, précisions-le puisque la question nous a été posée, ne font courir aucune espèce de risque à leurs signataires) ;

- il faut rester vigilant-e-s et être prêt-e-s à réagir massivement si la situation de Jean-Marc évoluait ;

- il faut généraliser son action de désobéissance. Nous le répétons avec force : si nous sommes suffisamment nombreu-x/ses à signer une lettre expliquant que nous le soutenons, que, comme lui, nous ne pouvons plus nous taire, et que nous nous engageons en toute conscience dans la même démarche de désobéissance, nous créerons un rapport de force susceptible d’empêcher les sanctions. C’est cela, la force du nombre !

Signez le manifeste national de désobéissance sur http://desobeissance-pedagogique.org !

Pour soutenir les collègues qui ont initié la démarche et pour amplifier la mobilisation, un manifeste national de désobéissance a été lancé : il est proposé à la signature en ligne sur internet. Les noms des signataires ne seront rendus publics que lorsque le nombre de 2000 signatures aura été atteint. Beaucoup de celles et ceux qui avaient des craintes doivent se sentir sécurisé-e-s par ce cadre collectif. La fédération SUD éducation et SUD éducation Loire appellent le plus grand nombre d’enseignant-e-s du 1er degré à signer ce manifeste (y compris celles et ceux qui ont déjà signé une lettre analogue de manière individuelle : il faut s’inscrire dans la comptabilisation nationale en signant le manifeste). Pour signer, allez sur internet : http://desobeissance-pedagogique.org/

Suite à donner aux lettres de désobéissance dans la Loire : rendez-vous le 7 janvier !

Si la mise en place d’un manifeste national est une très bonne nouvelle, Sud éducation Loire appelle néanmoins à poursuivre et développer la démarche au niveau départemental également, pour pouvoir soutenir efficacement et rapidement Jean-Marc, sans attendre les 2 000 signatures. Sud éducation Loire appelle celles et ceux qui hésitent à franchir le pas.

Contrairement à ce qui a pu être dit ou écrit ici ou là, personne – et en tous cas pas Sud éducation Loire – n’a jamais appelé les collègues à envoyer directement leur lettre de désobéissance à l’administration : nous avons depuis le départ proposé de faire cela de manière collective et syndicale.

Une réunion a donc eu lieu mardi 9 décembre, à l’appel du Snuipp 42 et de Sud éducation Loire, pour réunir les signataires de lettres de désobéissance et leurs soutiens, faire le point sur le nombre de lettres reçues, et discuter de leur usage. Au 9 décembre, 37 personnes avaient envoyé une lettre de désobéissance à un de nos syndicats (SUD en a reçu 2 autres depuis). Il a été décidé de remettre collectivement les lettres à l’administration le 7 janvier, à 14h00 à l’IA : les signataires qui souhaitent que leur lettre soient remise doivent ou bien être présent-e-s à ce moment là, ou bien donner mandat à l’avance aux syndicats pour la remettre en leur nom ce jour là.

Un courrier a été envoyé aux signataires dont la lettre a déjà été reçue. Celles et ceux, nous les espérons nombreux/ses, qui décideront d’ici là de s’inscrire dans cette démarche doivent également être présent-e-s le 7 ou remplir le questionnaire joint à ce message. Aucune lettre ne sera remise sans l’accord explicite du/de la signataire.

Envoyez vos lettres à Sud éducation Loire, qui continuera à les collecter !

Bastien Cazals sanctionné dans l’Hérault

Bastien Cazals, directeur d’école maternelle dans l’Hérault a été sanctionné d’un retrait de cinq jours de salaire pour n’avoir pas mis en œuvre l’aide personnalisée dans son école après avoir écrit une lettre de désobéissance annonçant cette démarche.

Sud éducation Loire dénonce cette sanction, et partage l’avis du Collectif des enseignants en résistance, qui affirme (voir plus loin), que " le meilleur soutien que nous pouvons apporter aujourd’hui à Bastien Cazals est d’amplifier la désobéissance pédagogique dans les écoles afin de dénoncer les lois et les réformes qui dé-construisent l’Education Nationale ". C’est d’ailleurs également l’avis de de Bastien Cazals lui-même (voir plus loin), qui écrit aux enseignants de France : " Vous avez été nombreux à m’avoir manifesté votre soutien, nous devons être encore plus nombreux à passer à l’acte ! "

Face à cette sanction, en plus d’appeler à l’amplification de la mobilisation, nous pouvons faire les remarques suivantes : il s’agit uniquement de sanctions financières, certes non négligeables, mais qui correspondent ni plus ni moins à cinq jours de grève (beaucoup d’entre nous font régulièrement au moins cinq jours de grève par an, dans ces mobilisations d’une journée sans perspectives dont chacun-e perçoit clairement l’inefficacité). Et pour faire face à l’éventualité de telles sanctions financières dans la Loire, nous proposons la création d’une caisse de solidarité : vous trouverez joint à ce message, un formulaire à remplir pour y participer.

Face à la régression, face à la répression,
une seule réponse : action et solidarité !

Nos luttes ont construit nos droits,
notre résignation les détruirait !


Bastien Cazals sanctionné dans l’Hérault – communiqués

COMMUNIQUE DU COLLECTIF DES ENSEIGNANTS EN RESISTANCE

Mardi 9 décembre 2008

Bastien Cazals, directeur de l’école maternelle Louise Michel de St Jean de Védas, auteur d’une lettre de désobéissance adressée au Président de la République, a été informé ce matin par l’inspecteur d’Académie de l’Hérault qu’il était sanctionné d’un retrait de cinq jours de salaire pour n’avoir pas mis en oeuvre l’aide personnalisée dans son école.

Le collectif des enseignants en résistance dénonce cette sanction précipitée et disproportionnée qui vise à faire plier les enseignants qui s’engagent dans la résistance pédagogique aux réformes destructrices de Mr Darcos. Il appelle les citoyens à se mobiliser pour exiger de l’Inspection Académique le retrait de cette sanction.

Le meilleur soutien que nous pouvons apporter aujourd’hui à Bastien Cazals est d’amplifier la désobéissance pédagogique dans les écoles afin de dénoncer les lois et les réformes qui dé-construisent l’Education Nationale. Le collectif des enseignants en résistance appelle les enseignants à ne plus mettre en oeuvre le dispositif de l’aide personnalisée et à le faire savoir à leur hiérarchie.

Collectif des enseignants en résistance
fédérés en réseau par le blog Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école

http://resistancepedagogique.blog4ever.com/

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Message de Bastien Cazals aux enseignants de France

Jeudi 11 décembre 2008

Bastien Cazals informe ses collègues enseignants des écoles maternelles et primaires

- Je ne renonce pas à ma prise de position publique et je poursuivrai la suspension de l’aide personnalisée sans prise en charge d’enfants. Un recours contentieux auprès du Tribunal Administratif est en préparation car de nombreux éléments laissent à penser que la sanction qui m’a été infligée est injustifiée.

- Une pétition de soutien est en ligne sur le blog http://uneecolepourvictorethugo.hautetfort.com/ ; elle concerne les enseignants comme les parents d’élèves (l’info est donc à diffuser largement auprès de ceux de votre école) ; en toute logique, tous les signataires de la pétition Sauvons les Rased devraient s’y retrouver et également la signer.

- Cette sanction ne doit pas vous faire renoncer à vous impliquer dans une démarche similaire (dans l’Hérault, le dépôt collectif de lettres individuelles est prévu mercredi 17 décembre), sachant que vous avez différentes possibilités de détourner l’aide personnalisée sans, pour autant, vous exposer aux mêmes sanctions (par exemple, prise en charge de tous les enfants ou refus de tous les parents...).

- Dans de nombreuses écoles, les parents d’élèves rédigent des lettres à destination du président de la République ou de l’administration (une lettre type sera proposée prochainement sur les blogs).

Vous avez été nombreux à m’avoir manifesté votre soutien, nous devons être encore plus nombreux à passer à l’acte !


Documents joints

La lettre de Jean-Marc Hostachy
La lettre de Jean-Marc Hostachy
Lettre annonçant l’entrée en résistance d’un enseignant.
Tract SUD éducation Loire du 30 novembre (...)
Tract SUD éducation Loire du 30 novembre (...)
Tract envoyé à toutes les écoles par Sud éducation Loire pour organiser le soutien à Jean-Marc (...)
Pétition 1er degré "Nous soutenons J.-M. (...)
Pétition 1er degré "Nous soutenons J.-M. (...)
Pétition intersyndicale à destination des enseignant-e-s du 1er degré
Pétition tous publics de soutien à J.-M. (...)
Pétition tous publics de soutien à J.-M. (...)
Parce que tout le monde peut et doit soutenir ce collègue, Sud éducation Loire propose une (...)
Modèle de lettre de désobeissance
Modèle de lettre de désobeissance
Pour celles et ceux qui veulent s’associer à cette démarche, à rencoyer à Sud éducation Loire, 12/14 (...)
autre modèle : "nous désobeissons"
autre modèle : "nous désobeissons"
Pour celles et ceux qui veulent s’associer à cette démarche, un modèle de lettre à signer à (...)
Tract SUD éducation Loire du 14 décembre (...)
Tract SUD éducation Loire du 14 décembre (...)
Caisse de solidarité : formulaire
Caisse de solidarité : formulaire
Courrier SUD/Snuipp pour confirmation remise (...)
Courrier SUD/Snuipp pour confirmation remise (...)