Pétition pour la réintégration immédiate de Philippe Gomez !

Suspendu pour 4 mois pour sa participation à la lutte
samedi 20 mai 2006

Philippe Gomez, responsable syndicaliste au SNEP-FSU, vient d’être suspendu quatre mois par mesure conservatoire, suite à ses activités syndicales dans le cadre de la lutte qui se mène au collège Marc Seguin.
L’ensemble des collègues du collège se sont mis en grève spontanée, exigeant sa réintégration immédiate.

***

Pétition en ligne

Communiqué de Sud éducation Loire

Non à la répression du mouvement social !

Soutien total à Philippe Gomez !

Réintégration immédiate !

Philippe Gomez, responsable syndicaliste au SNEP-FSU, vient d’être suspendu quatre mois par mesure conservatoire. Aucun motif ne figure sur la lettre notifiant sa suspension.

Cette mesure fait suite à ses activités syndicales dans le cadre de la lutte qui se mène depuis plusieurs semaines au collège Marc Seguin, qui se voit supprimer un poste au moment même où il est labellisé « ambition réussite » !

Pour protester, le collège était occupé en permanence sans mouvement de grève. Des tensions ont vu le jour au retour des vacances à cause de l’attitude de l’administration.

Dès que la suspension de Philippe Gomez a été connue, l’ensemble des collègues du collège se sont mis en grève spontanée, exigeant sa réintégration immédiate.

SUD éducation Loire soutient totalement Philippe Gomez et les collègues en lutte, et nous exigeons sa réintégration immédiate.

Nous dénonçons cette stratégie répressive de l’administration et exigeons une réaction sans délai.

Nous appelons le plus grand nombre de personnes à marquer leur soutien par leur présence devant le collège, côté route de la Talaudière.

Face à l’illégitimité des politiques menées et aux résistances qu’elles suscitent, les autorités administratives systématisent la répression du mouvement social et syndical. Plus de 4000 militant-e-s ont ainsi été interpellé-e-s dans le cadre de la lutte contre le CPE et la loi sur « l’égalité des chances ».

Face à cette stratégie libérale-sécuritaire, il faut déployer les solidarités maximales : l’isolement et la division sont fatales pour les personnes comme pour nos combats.

Tou-te-s solidaires contre la répression !


Documents joints

Communiqué de SUD éducation Loire
Communiqué de SUD éducation Loire
Le communiqué au format PDF

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123