Les CRS organisent la résistance à Sarkozy

26 avril 20h30 aux Terreaux
dimanche 22 avril 2007

Pour crier avant d’avoir mal, un Collectif "Contre la Régression Sarkozyste" (C.R.S.) s’est créé à Lyon.

SUD ne donne aucune consigne de vote, et n’a aucun lien avec ce collectif, mais simplement une convergence d’analyse sur la dangerosité de Sarkozy.

Après un premier rassemblement lundi dernier, ils ont décidé
d’un grand rassemblement aux chandelles jeudi Soir (20h30) Place des Terreaux.

Le manifeste CRS (extraits)

Parce que nous préfèrons une société où la solidarité est privilégiée à
celle où l’individualisme est prôné ("Travailler plus pour gagner plus" est, à
l’échelle d’une société, hyper individualiste),

Parce que nous ne voulons pas d’un Président qui drague les électeurs du
FN en allant sur le même terrain que Le Pen ,

Parce que nous ne voulons pas d’un Président communautariste et aux
tendances eugénistes (la criminalité venant des gènes, ça a des relents
d’idéologie de la fin du XIXe siècle), qui fait des amalgames
impressionnants (jeunes immigrés = délinquants = Karcher ; mélange de
l’identité nationale et immigration au sein d’un ministère...),

Parce que nous ne voulons pas d’un Président qui exerce des pressions
inadmissibles sur les médias (France 3 ne dira pas le contraire),

Parce nous ne voulons pas d’un Président paranoïaque, ne supportant pas la
moindre critique,

[...]

La démocratie n’a rien
à gagner mais au contraire tout à perdre avec un homme comme Nicolas
Sarkozy au pouvoir. L’alternative proposée par la candidate socialiste est
de très loin préférable au programme libéral, sécuritaire et
communautariste du candidat de l’alliance implicite UMP-FN.

Contre la Régression Sarkozyste (CRS)


Pourquoi faire barrage à Nicolas Sarkozy (tract CRS)...

Depuis 5 ans qu’il est ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy n’a cessé de porter atteinte aux libertés publiques, tout en échouant sur le plan de l’insécurité : Si les vols ont baissé, les violences physiques directes ont augmenté de 14% depuis 5 ans, ainsi que les plaintes pour violences policières qui ont augmenté de 30% (source : France 2)

Cet état de fait s’accompagne d’une collusion dangereuse pour la République avec les grandes puissances d’argent : Parmi les amis proches de Nicolas Sarkozy on compte : Martin Bouygues (son témoin de mariage et le parrain de son fils Louis), Arnaud Lagardère (entreprise d’armement et de presse), Serge Dassault (armement et presse), François Pinault, Bernard Arnaud, JC Decaux (pub), Etienne Mougeotte (TF1), JP Elkabbach (Europe 1), et le président du parti fasciste italien, G. Fini qui a écrit la préface de sa biographie Témoignage...

Voyons ce qu’a fait Nicolas Sarkozy depuis 5 ans.

Rappelons que les dispositifs évoqués ont été appliqués en l’absence totale de concertation démocratique et sont intégralement financés par nos impôts. Avant d’offrir notre confiance aux promesses d’un candidat, regardons d’abord ce qu’il a déjà accompli concrètement pour avoir une idée de la suite :

Fichage ADN généralisé : Sarkozy a étendu le fichage ADN à l’ensemble des délits (Tags, manifestations, vols à la tire...) ; à la seule exception des délits financiers ! Ce fichier est conservé 40 ans. Parlons de la dette : un prélèvement ADN coûte 400 €.

Abolition du secret professionnel. Le projet de loi sur la ‘prévention de la délinquance’ propose le « secret professionnel partagé » permettant aux maires d’accéder aux informations médicales, psychiatriques, sociales et scolaires de leurs concitoyens. Ils pourront les utiliser pour gérer les allocations des familles ‘déviantes’.

Taser : une arme qui ne laisse pas de trace : Le Taser est un pistolet infligeant une décharge électrique de 50 000 volts jusqu’à une distance de 10 mètres. La personne se voit neutralisée par la paralysie de son système nerveux pendant 5 secondes. Cette arme ne laisse pas de traces, crée des souffrances aiguës et est susceptible d’être utilisé pour intimider, humilier, torturer ou faire parler les citoyens. A terme, chaque véhicule de police serait équipé d’un Taser.

Punir plus pour gagner plus : prime au mérite pour les policiers. Depuis 2004, une prime au mérite est versée aux policiers ayant réalisé le plus de " chiffre ", c’est-à-dire ayant le plus interpellé, gardé à vue, amendé. Elle atteint aujourd’hui 20 millions d’euros annuel.

La censure au goût du jour. Certaines réactions de Nicolas sont très inquiétantes quant à la liberté de la presse : Raphaëlle Picard, pigiste à l’AFP, s’est fait radiée pour avoir relaté l’intervention policière du 4 octobre 2006 dans la cité des Moraux. Fin mars 2007, à bout de nerf pour ne pas s’être fait maquillé à temps pour participer à l’émission de France 3 " France Europe Express ", Nicolas a promis de virer tout le monde