LE DROIT DE GRÈVE ENTERRÉ DEMAIN ?

Tou-te-s au tribunal le 17 octobre pour soutenir Roland Veuillet
mardi 10 octobre 2006

Alors que le gouvernement parle de « modernisation du dialogue social », la Cour d’Appel Administrative de Lyon examine, le 17 octobre, la requête d’un militant syndical sanctionné pour s’être opposé au remplacement de grévistes.

Lors de la grève des surveillants de l’hiver 2003, le Proviseur du lycée Dhuoda de Nîmes (Gard) a demandé à des élèves majeurs de remplacer les surveillants grévistes dans l’internat. Un Conseiller d’Education, Roland Veuillet, s’est opposé à cet ordre qui n’était pas écrit, qui était absolument illégal, et présentait des risques réels pour la sécurité des élèves. Pour avoir tenu tête à sa hiérarchie, il a été suspendu par le Recteur, puis muté d’office à Lyon, à 300 kilomètres de ses jeunes enfants. Son dossier disciplinaire comprend de nombreuses pièces qui ont été fabriquées dans le seul but de lui nuire. Cette sanction injuste dure depuis 2003.

Le Conseil Supérieur de la Fonction Publique s’est, depuis, prononcé pour l’annulation de toute forme de sanction à l’encontre de Roland Veuillet. Si jamais cette sanction n’était pas finalement annulée, elle risquerait de faire jurisprudence. Ce serait un point d’appui inédit pour faire disparaître ce droit de grève qui gêne tant le pouvoir politique et les lobbys patronaux.

Au-delà de la défense d’un militant, nous défendons le droit de grève, qui est inscrit dans la Constitution de notre République. Nous ne sommes pas dupes : la « modernisation du dialogue social », c’est l’enterrement de toute contestation, et en particulier du droit de grève.

Nos droits sociaux et politiques ont été conquis par des décennies de luttes. Leur recul signifie la régression de la démocratie elle-même. Avec le Réseau de Convergence des Mouvements Sociaux, nous soutenons tous les autres militants victimes de la répression, en particulier Jean-Emile Sanchez, (Confédération Paysanne) jugé le 27 octobre à Vienne (Isère).

Pour la défense du droit de grève
Pour l’annulation de la sanction qui frappe Roland Veuillet,
nous vous donnons rendez-vous
mardi 17 octobre à 10 heures
à la Cour Administrative d’Appel de Lyon
184, rue Duguesclin

Un préavis de grève couvrant l’ensemble du personnel de l’éducation nationale a été déposé

Contact : sudeduc69@sud-arl.org
Infos en ligne : http://sud-arl.org

Pour écrire au président de la cour administrative d’appel


Documents joints

communiqué SUD 69
communiqué SUD 69

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123