Occupation de l’UMP à Lyon - 8 arrestations

Sois jeune, consomme et tais-toi.
lundi 13 mars 2006

Environ 70 personnes ont occupé pendant une demi-heure les locaux de la fédération Rhône de l’UMP, en réclamant le retrait du CPE et du CNE. Dans une ambiance bruyante sans être agressive, les activistes ont saisi des affiches et des tracts, manifestant joyeusement leur détermination à voir cette loi retirée et la politique gouvernementale changer. L’occupation a cessé sans violence, mais au moins 10 personnes ont ensuite été arrêtées dans les environs proches des locaux, dont au moins une avec violence. SUD exige l’arrêt de toute poursuite.

Récit de la fin de cette action (source : rebellyon)

En sortant, sans autre dégradation que de déchirer quelques affiches de Perben et de jeter par la fenêtre quelques tracts de l’UMP, ils et elles ont été pourchassé-es par la police et les CRS qui ont procédé à 8 interpellations musclées.

Gardé-es à vue au commissariat de la place Sathonay, ils et elles ont été relâché-es au compte-gouttes jusqu’en fin d’après-midi. Jusqu’à 200 personnes étaient venues sur la place pour leur manifester du soutien.

L’UMP ayant porté plainte pour "dégradation de biens", les voilà inculpé-es. Un manifestant est par ailleurs inculpé pour outrages et rébellion.

Il faut savoir que le président de la Cour d’Appel de Lyon, Finidori, donne toujours raison aux flics dans les affaires d’outrage et rebellion.

Communiqué des activistes

Le 13/03/2006 à Lyon : occupation de la federation UMP rhône contre le CPE/CNE.

Nous, étudiant(e)s, lycéen(ne)s, salarié(e)s, précaires, chômeur(se)s, ou non,... Nous occupons actuellement de manière non-violente, et ce, depuis ce matin, ce lieu hautement symbolique pour protester contre le CPE/CNE.

En effet nous exigeons que le gouvernement retire les lois, qui comme la loi sur l’égalité des chances, furent imposées, sans concertation, ni débat démocratique. Qu’il s’agisse du CNE décidé en plein mois d’août pour contrer toutes velléités de contestation, ou du CPE, imposé au pas de charge, en urgence, par l’amendement 49-3, nous estimons que ces lois ne sont pas souhaitables pour la jeunesse et les salariés dans leur ensemble.

Ces lois vont favoriser une plus grande précarité des salarié-e-s, elles réduisent la liberté syndicale, et plus globalement, attaquent le fondement même du CDI et du droit du travail.

Depuis maintenant plus d’un mois les étudiant-e-s, lycéen-ne-s, et salarié-e-s font entendre leurs voix dans la rue, sur les campus,... Malgré une très forte mobilisation le 7 mars, partout en France, malgré le mouvement qui s’étend chaque jours un peut plus sur les fac de France, le gouvernement fait la sourde oreille.

Aussi nous sommes contraint à multiplier nos actions, et de faire ainsi comprendre notre détermination.

Nous exigeons le retrait du CPE/CNE, et le retour du statut surveillant/étudiant dans les collèges et lycée, en accord avec les revendications votées en AG. De plus, nous affirmons notre soutien aux jeunes des révoltes populaires de l’automne, et aux inculpés et embastillés qui ont suivi ces émeutes ; amnistie pour tous.

La jeunesse n’est qu’une ! La précarité la même pour toutes et tous !

Si le premier ministre s’entête, nous saurons le faire partir !

Le CPE/CNE ne passera pas !!!

Le comité action/occupation de l’AG du 7 mars de Lyon.


Agenda

<<

2022

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

16 mai 2011 - AG contre la précarité — jeudi 19 mai à l’ENS

Pour information, une assemblée générale sur la précarité et les pressions au travail aura lieu à (...)

19 avril 2011 - Expulsion des grévistes de l’ENS d’Ulm ce matin

Les militant-e-s SUD Éducation de l’ENS de Lyon apportent tout leur
soutien aux précaires et aux (...)

24 mars 2009 - Mais que font les syndicats ???

Tu trouves que les centrales syndicales ne jouent pas le rôle qu’elles devraient avoir dans les (...)

5 janvier 2009 - Appel à la résistance dans le premier degré

Article sur le site de la fédération à consulter
clic

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)