Le pouvoir est le seul vrai responsable des "violences"

"Emeute" à Bellecour le 12 novembre : récit d’un témoin
samedi 12 novembre 2005

D’après ce témoignage livré ici brut, c’est la décision des Transports en Commun Lyonnais d’arrêter le service en fin d’après-midi, et les provocations policières, qui sont pleinement responsables des débordements du 12 novembre.

"Je ne peux m’empêcher de dire ce que je viens de vivre à l’instant place Bellecour à Lyon, de mon point de vue de piéton . J’arrive à pied sur la place près du macdo attroupement divers de jeunes de banlieues (filles et garçons) devant le métro dont les portes sont fermées il est 16h45, impossible de remonter vers la banlieue est (Vénissieux, Saint-Fons, Vaulx), pour des tas de jeunes, dont une poignée sortait de la Fnac. On discute, petits groupes d’adolescents qui veulent discuter, j’ai l’habitude de mon ancien passé d’enseignant dans ces quartiers. Une grenade lacrimogène fuse vers nous pour retomber près du restaurant Pino. Elle brûle sur le trottoir on se replie vers la rue de la barre. Les flics bouchent aussitôt par des cars et une triple rangée cette rue qui remonte vers les "quartiers arabes" de la place du pont. On s’est replié dans la Fnac, les employés nous ouvrant les portes pour nous faire contourner les CRS par une autre rue derrière, la rumeur des jeunes et les grenades qui ne cessent de fuser.

je dis c’est là des gamins de 15 16 ans, pas si destructurés que ça et avec qui on parlementait. Je me suis cru remonté au moment des ratonades sur la place du pont dans les années 70. On coince les manifestants, sans issue de sortie, on attend que ça "enfle" et on charge dans le tas après tout peut arriver"

Paul, samedi 12 novembre 2005

D’autres témoignages allant dans le même sens

Les journalistes professionnels, de leur côté, continuent à mentir et à calomnier.

Dans le “Soir 3” du samedi 12 novembre, un journaliste a déclaré que Sarkozy a attribué les "troubles lyonnais" aux "anarchistes". On croyait les racailles quasi-analphabètes, on apprend maintenant qu’ils lisent Bakounine dans le texte.
Le fait qu’un cocktail molotov ait été jeté contre la grande mosquée de Lyon laisse plutôt penser que c’est, une fois de plus, la droite dure, chère à Sarkozy, qui souffle sur les braises.

Article du Nouvel Obs sur le même sujet


Agenda

<<

2020

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456

Brèves

16 mai 2011 - AG contre la précarité — jeudi 19 mai à l’ENS

Pour information, une assemblée générale sur la précarité et les pressions au travail aura lieu à (...)

19 avril 2011 - Expulsion des grévistes de l’ENS d’Ulm ce matin

Les militant-e-s SUD Éducation de l’ENS de Lyon apportent tout leur
soutien aux précaires et aux (...)

24 mars 2009 - Mais que font les syndicats ???

Tu trouves que les centrales syndicales ne jouent pas le rôle qu’elles devraient avoir dans les (...)

5 janvier 2009 - Appel à la résistance dans le premier degré

Article sur le site de la fédération à consulter
clic

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)