Évaluations nationales, cru 2019

jeudi 12 septembre 2019

Comme l’année dernière, les enseignant.e.s du 1er degré ont reçu les cahiers d’évaluation CP et CE1. Mais contrairement à la passation dernière, il existe aujourd’hui un texte officiel cadrant imposant la passation des évaluations nationales au CP et au CE1, en début et en milieu d’année scolaire. Côté administratif, il y a également eu une évolution au regard des critiques qu’on pouvait leur faire l’année dernière : via éduscol, toutes les modalités de passation sont développées, les exercices sont accessibles, et il y est donné le protocole afin de préparer les élèves pour tenter d’éviter des évaluations anxiogènes...

Mais si nos patrons se protègent cette année contre une petite partie des critiques de ces évaluations, il reste malheureusement les principaux écueils ! Outre le temps perdu dans la passation et la saisie de ces évaluations, on peut déjà douter du prétendu anonymat des données (pas seulement pour le sous-traitant logiciel) : il s’agit de ficher très tôt les enfants, avec des données qui pourront servir au tri sélectif lors de leur entrée dans le monde du travail, de quoi être déjà doublement contre ces évals. Sans parler des possibilités de mise en concurrence des collègues en fonction des résultats de leurs élèves à ces évaluations nationales...
Et pour la seconde année consécutive, nous faisons le constat d’items totalement inadaptés aux élèves, en contradiction avec les apprentissages construits en maternelle. S’ajoute que ces évaluations représentent un véritable dessaisissement pédagogique, comme si nous étions de simples exécutant.e.s. Et pour finir, preuve que les évaluations Blanquer ne servent en réalité que la doctrine ministérielle : cette année comme l’an passé les résultats des évaluations seront publiés avant la fin des saisies !

Quelle stratégie adopter ? Quelques hypothèses de lutte existent, déjà en amont des évaluations : donner aux parents les outils de refuser ce fichage avec les courriers de refus qu’ils peuvent envoyer à l’administration , mais également signer collectivement en conseil des maîtres une motion rappelant que la liberté pédagogique sur laquelle nos patrons s’asseyent de plus en plus souvent est inscrite dans la loi. D’ors et déjà, nombres de collègues annoncent ne pas faire remonter les résultats. Envoyez des infos sur votre lutte auprès du syndicat, car dans tous les cas, il faut que la bagarre contre ces évaluations nationales soit collective !


Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Brèves

15 octobre - Enseignants en souffrance à l’école Courcelles

Communiqué de presse de l’école Courcelles, Vaulx-en-Velin, du 11/10/2019 Depuis maintenant (...)

14 octobre - grève UPE2A au Collège Jean Moulin, Villefrance s/Saone

Après s’être bagarré.e.s pour faire reconnaître leurs responsabilités auprès de leurs classes, les (...)

29 septembre - Agenda de la semaine du collectif Jamais Sans Toit

🗣 mer 2/10 école A. France, Villeurbanne vente de gâteaux solidaire de 08h20 à 11h50
🗣 mer 2/10 (...)

10 septembre - Année blanche au collège Utrillo

Communiqué de presse du collège Utrillo à Limas : "Face aux dégradations de nos conditions de (...)

8 septembre - Année blanche au collège Utrillo

Face aux dégradations de nos conditions de travail liées à la loi « Blanquer » (suppression de 2600 (...)