Déclaration de SUD éducation CAPA du jeudi 07 mai 2015 (notation administrative)

mardi 5 mai 2015

En premier lieu nous tenons à rappeler que SUD Éducation s’est toujours opposé au principe de la notation des personnels, que celle-ci soit faite par les chefs d’établissement, les IPR ou les deux. Un système de notation entraîne dans tous les cas une mise en concurrence des agents et l’infantilisation de celles et ceux qui la subissent. Elle nuit aux aspects collectifs du travail et reste largement subjective. SUD Éducation revendique donc une progression unique pour tous les personnels basée sur la référence de l’avancement au grand choix et une évaluation formatrice et émancipatrice par les pairs. C’est d’autant plus justifié que nos revenus stagnent alors que notre charge de travail ne cesse d’augmenter. Nous demandons également une hausse conséquente des salaires pour tous les personnels.

Sur les demandes de révision qui seront soumises à notre examen, on déplore encore un certain nombre de propositions non conformes aux principes rappelés dans le BIR de janvier et ce, jusque dans les grilles de notation. On notera qu’outre ces progressions non conformes, plus d’un tiers des contestations relève d’un gel de la note. On pourra constater que toutes les progressions non conformes et l’écrasante majorité des gels de note contestées sont subies par des femmes qui représentent plus de 70 % des demandes de révision. On le sait, les écarts de vitesse d’avancement et de rémunération demeurent bien réels jusque dans les cohortes du 2° et ce, sans même parler des postes à responsabilité ou valorisés socialement. On note d’ailleurs, nous y reviendrons lors de l’examen individuel, qu’il peut encore être reproché à certaines collègues leur congé maternité pour geler leur note. La lutte pour l’égalité fait partie des missions qui nous incombent, l’institution se devrait donc d’être exemplaire et opérer au plus vite un rattrapage pour celles qui ont été lésées.

Enfin, certains chefs d’établissement semblent encore utiliser la note administrative comme un moyen de pression sur les personnels. Certaines notations et les rapports afférents relèvent de l’autoritarisme pur et simple. Plutôt que de brimades, à l’heure où nombre de collègues souffrent dans l’exercice de leurs missions et se mobilisent parfois comme à Bron, Vaulx-en-Velin ou Vénissieux, il serait bon que toutes les hiérarchies, locales ou non, se rappellent qu’elles ont un devoir de protection vis-à-vis des agents et des usagerEs ! Certains de ces faits ne peuvent que renforcer enfin nos craintes quant au poids renforcé des hiérarchies dans le cadre des réformes des ORS ou du collège, jusque dans les aspects pédagogiques. C’est d’ailleurs un des points qui nous pousse, avec d’autres organisations ici présentes, à appeler à la grève le 19 mai.


Documents joints

Decla CAPA notation mai 2015

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

24 mars 2009 - Mais que font les syndicats ???

Tu trouves que les centrales syndicales ne jouent pas le rôle qu’elles devraient avoir dans les (...)