le comité de soutien à Zaïdi appelle à un rassemblement

Des papiers pour tou-te-s
mardi 5 juillet 2005

La mobilisation est toujours d’actualité : ils comptent sur les vacances pour expulser "en douce" (si on peut parler de douceur pour ce type de brutalité).

Les parents d’élèves de l’école Youri Gagarine et le comité de soutien à Zaïdi et à Zaïnaba appellent à un rassemblement mercredi 6 juillet à 14h00 devant la préfecture du Rhône, rue Dunoir afin d’obtenir une audience auprès de M. le Préfet du Rhône.
Le 1er juin dernier, alors qu’il recevait une délégation au sein de laquelle figurait un représentant du comité de soutien, Monsieur RIGUET, directeur de cabinet du Préfet, s’était engagé à donner à chaque dossier une réponse “dans un délai raisonnable". C’était il y a un mois et nous n’avons pas reçu la moindre réponse.
Le 21 juin, à l’occasion de l’inauguration du “parc de la Paix et de la liberté” à Vaulx-en-Velin au cours de laquelle le maire, M. CHARRIER, renouvelait publiquement son soutien à sa famille, Zaïdi remettait pourtant à M. MOUILLAUX, représentant de M. le Préfet, une valise de pétitions à l’attention de ce dernier. Au jourd’hui, le cap des 2000 pétitionnaires est largement dépassé.
Zaïdi et sa maman ne sont toujours pas fixés sur leur sort et toutes les demandes formulées auprès de la Préfecture pour obtenir une audience sont restées lettre morte.

Récapitulatif du dossier de Zaïdi et Zainaba
Madame Zainaba MSAHAZI et son fils Zaïdi sont arrivés en métropole le 8 octobre 1999. Né à Mayotte en 1993 de parents comoriens, Zaïdi est donc français. Le papa a rejoint sa famille en 2002 et a logiquement et très facilement obtenu un titre de résident de 10 ans valable jusqu’en 2013. Pourtant, la préfecture a toujours refusé à la maman une carte de résident de parent d’enfant français. Zaïdi était d’ailleurs titulaire d’une carte nationale d’identité française jusqu’au 17 février 2005. Jour où, alors que la maman était convoquée à la préfecture pour instruction de son dossier suite à une demande de titre de séjour, elle a été amenée sous pression à signer un "procès verbal de restitution volontaire de carte nationale d’identité". L’avocate de la famille maître Leguil-Duquesne a alors vivement contesté auprès du préfet ce qui a été imposé à madame Msahazi au bureau de l’état civil de la Préfecture. Mais, le Préfet du Rhône a invité Madame Msahazi a quitter le territoire national par courrier daté du 28 avril 2004. Elle risque donc l’expulsion du territoire à tout moment depuis le 28 mai 2005. Nous n’acceptons pas cette injustice !


Contacts : 06 67 42 05 19 / 06 63 74 62 02
Parents d’élèves et Comité de soutien à Zaïdi et Zainaba
c/o Ecole Youri Gagarine, 43 rue Ernest Renan, 69120 Vaulx-en-Velin.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345