école sécuritaire : Darcos joue petit bras...

lundi 25 mai 2009

Pour les idéologues du MEDEF ou de l’UMP, l’éducatif est manifestement discrédité comme totalement utopique et ringard. Soyons modernes : place au tout sécuritaire à l’école comme partout. Ouais !!!!

Dans un contexte médiatique marqué par différents faits divers estampillés "violence à l’école", une enseignante du Rhône a été menacée au couteau par un élève de sixième, pour une simple punition.

Sarkozy fait de la sécurité le thème malodorant de la campagne électorale UMP, racolant comme il sait bien faire l’électorat d’extrême-droite. L’obéissant Darcos a donc fait plusieurs propositions sur la violence en milieu scolaire. En particulier...

La mise en place d’équipes mobiles d’agents assermentés.

Après avoir supprimé les surveillant-e-s, et des milliers de postes de titulaires, on les remplace donc... par des flics.

Des amendes pour les parents des élèves ayant introduit des armes au sein d’un établissement scolaire

Les riches auront donc les moyens de s’armer, et pas les pauvres.

Former les professeurs qui le souhaitent à l’exercice de l’autorité

Dans le même temps on supprime les IUFM, la formation initiale et continue du personnel : on ne forme plus à la pédagogie.

Accompagner les professeurs, personnels et élèves ayant fait l’objet d’actes de violence

Une fois que le mal est fait, donc.

La possibilité d’équiper certains établissements de portiques de détection d’armes

Avec ça on va créer de l’emploi et sortir de la crise, les gars !

Mais qu’attendent-ils pour aller au bout de leur logique ? De quoi ont-ils peur ?
Allons plus loin et nous aurons enfin...

- des barbelés autour de chaque salle de classe.

- une protection policière rapprochée de chaque collègue.

- un gilet pare-balles de fonction avec une poche spéciale pour mettre les craies.

- des chiens renifleurs dans les couloirs.

- la vidéosurveillance partout, même dans les toilettes, directement en ligne sur internet.

- des formations à la délation pour le personnel et les élèves, avec prime à la clef.

- le remplacement de l’IUFM par des stages commandos assurés par des militaires à la retraite.

- une salle de garde-à-vue à chaque étage dès la maternelle.

- des chaises légèrement électrifiées pour les élèves récalcitrants dès 3 ans : une impulsion électrique télécommandée saurait les calmer au moindre faux-pas.

Tout ça pour arriver au fantasme libéral absolu : le développement du e-learning...chaque élève barricadé chez lui devant son ordinateur, plus de problème !

Finalement, supprimons les élèves, l’école ira très bien et coûtera moins cher.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123

Brèves

23 janvier 2016 - [sécuritaire] Des portiques de sécurité au lycée

Et on continue. Wauquiez, nouveau président de notre nouvelle région Rhône Alpes Auvergne compte (...)

5 juin 2010 - Choisir ses manuels scolaires : marchands d’armes ou de bananes ?

Il y a peu, j’épluchais les nouveaux manuels de 5e de français. Nouveaux programmes, les manuels (...)

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)