Utiliser les conseils d’administration pour faire entendre notre colère.

Pourquoi et comment refuser les DHG dans les Conseils d’Administration ?
mercredi 13 février 2008

Heures supplémentaires imposées, précarité, postes supprimés, baisse de la qualité de l’école, ça suffit !

L’école n’est pas une variable d’ajustement pour réguler les déficits publics, mais un investissement indispensable pour l’avenir de la société.

"Travailler plus pour gagner plus", très peu pour nous. Nous voulons une meilleure répartition du travail pour absorber le chômage, et une meilleure répartition des richesses, qui vont de plus en plus aux actionnaires, et de moins en moins aux salarié-e-s.

La Dotation Horaire Globale (DHG), c’est l’enveloppe des moyens d’enseignement pour l’année scolaire. Elle est attribuée par l’administration aux directions des collèges et lycées, qui préparent une répartition. Les Conseils d’administration (CA) ne votent que sur la répartition, et n’ont rien à dire sur le montant de l’enveloppe.

Si la répartition est refusée par le CA, bien sûr, elle s’applique quand même (vive la démocratie !).

L’important est donc d’utiliser ce vote des DHG pour protester, si possible avec une motion écrite déposée au CA (motion sur laquelle, par définition, il n’y aura pas de vote). Si cette motion est unitaire, c’est mieux !

Pour SUD, il importe de voter contre cette DHG, dès lors qu’elle impose des moyens que le personnel jugera insuffisant à la réussite de chaque élève, et imposera des heures supplémentaires et/ou l’embauche de précaires.

En expliquant clairement aux parents que c’est la qualité de l’enseignement qui est en cause : effectifs par classe, suppression d’options...

Le cas échéant, en soulignant bien que ce vote n’est pas un vote de défiance par rapport à la direction, car son travail de répartition (= de gestion de la pénurie) n’est pas en cause dans ce vote de principe.

Modèle de texte pour une motion :

Le personnel de l’établissement considère que la DHG prévue pour la rentrée 2008 est insuffisante au regard des besoins de nos élèves.

Elle va imposer des heures supplémentaires, au lieu de créer des postes, et donc de l’emploi.

Quelle que soit la répartition proposée, nous tenons à protester contre l’enveloppe prévue, et à manifester notre inquiétude pour l’avenir du service public d’éducation.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Brèves

23 janvier 2016 - [sécuritaire] Des portiques de sécurité au lycée

Et on continue. Wauquiez, nouveau président de notre nouvelle région Rhône Alpes Auvergne compte (...)

5 juin 2010 - Choisir ses manuels scolaires : marchands d’armes ou de bananes ?

Il y a peu, j’épluchais les nouveaux manuels de 5e de français. Nouveaux programmes, les manuels (...)

9 février 2008 - Commission pédagogie à Sud rhône

Lundi 12/02 à 18H30 au local de Sud Educ Rhône/Solidaires 10, rue du Gazomètre, 69003 Lyon Ordre (...)