Rassemblement à 14h00 de Solidarité avec les mobilisations populaires en Turquie

lundi 24 juin 2013

Le 15 juin au soir, le gouvernement a opéré une attaque policière très violente à l’aide de balles en plastique, gaz lacrymogène et bombes sonores, alors qu’il n’y avait aucune manifestation sur la Place Taksim et que le Parc Gezi demeurait un lieu de rassemblement pacifiste. Les attaques continuent à Istanbul, Ankara et partout en Turquie. Le bilan sur les vingt derniers jours est très lourd, plus de 7800 blessés, 5 morts, des centaines d’hospitalisation dont 6 en état critique et 11 personnes ont perdu un œil. Le gouvernement a commis un crime.

Il y a près de 1000 arrestations de manifestants, d’opposants, de journalistes, d’avocats etc…

Nous condamnons les violences avec la plus grande fermeté et défendons les revendications humaines et justes. Le Parc Gezi doit rester un parc. Ceux qui assassinent par la violence policière doivent être démis de leurs fonctions et poursuivis en justice. L’utilisation de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc doit être interdite et les obstacles à l’affirmation des revendications de liberté des citoyens Turcs doivent être levés, notamment sur la Place Taksim et dans toutes les grandes villes de Turquie. Ces revendications ne sont plus uniquement celles de la Solidarité pour Taksim mais elles appartiennent à des millions de citoyens. Le mépris pour ces revendications a suscité de la révolte dans tout le pays. La priorité est de prendre en compte la réaction populaire, d’entendre l’appel du peuple, de satisfaire ses demandes. Nous demandons la cessation des violences.

Soutenons les revendications de l’initiative Taksim Dayanismasi (solidarité pour Taksim) :

- Le Parc Gezi doit rester un parc. Nous voulons une déclaration officielle qui annonce l’arrêt du projet de construction de la caserne et l’arrêt de la destruction du centre culturel Atatürk.
- La destitution des préfets et des gouverneurs, à commencer par ceux d’Istanbul, Hatay Ankara qui ont l’entière responsabilité d’avoir voulu empêcher l’expression d’un droit fondamental, celui de manifester et de résister. Ce sont eux qui ont émis les ordres de répressions violentes, eux qui ont donné et ont appliqué les ordres, qui ont la responsabilité des milliers de blessés et ont causé la mort de 4 manifestants.
- L’interdiction de l’utilisation de gaz lacrymogène et de matériel similaire.
- La libération immédiate de tous ceux et celles qui aux quatre coins du pays sont en garde à vue pour avoir manifesté et résisté et l’arrêt de toute poursuite à leur encontre.
- La liberté de manifester sur toutes les places notamment Taksim et Kizilay pour le 1er mai, la levée des interdictions de tenir des meetings et des concerts sur les places publiques.

Partout dans le monde les peuples se mobilisent pour la défense des biens publics et des libertés. Leurs luttes sont les nôtres. La solidarité avec le peuple Turc doit être un chaînon dans ce mouvement international.

Collectif de solidarité Taksim (Turquie) Lyon.

Rassemblement Samedi 29 juin

14h place Bellecour

AKM-Lyon, ATIK-Lyon, DIDF, PSKM-Belleville, Occupygezi-Lyon
ATTAC, CGT Rhône, EELV, Front de Gauche, GA, GU, Les Alternatifs, LDH, NPA, Union Syndicale Solidaires.


Documents joints

tract solidarité mouvement social en Turquie - (...)
tract solidarité mouvement social en Turquie - (...)

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois