Pour le retour de Roland Veuillet à Nîmes

Une petite lettre suffit parfois ! Bientôt 2000 courriers reçus, il faut amplifier.
mercredi 27 septembre 2006

Pour permettre à Roland Veuillet de retourner à Nîmes, en obtenant l’annulation de la sanction injuste qui le frappe depuis 2003, chacun-e peut télécharger la lettre jointe à cet article, la signer en ajoutant son nom et son adresse, et l’envoyer à "Monsieur le Président
de la Cour Administrative d’appel
184, rue Duguesclin
69433 Lyon Cedex 03". Faites passer l’information !

Monsieur le Président
de la Cour Administrative d’appel

184, rue Duguesclin
69433 Lyon Cedex 03

Requête n° 04LY01503

Monsieur Roland Veuillet, Conseiller Principal d’Education au ministère de l’Education Nationale, a été sanctionné en 2003, par une mutation d’office de Nîmes à Lyon (à 300 km de chez lui) ; les faits qui lui sont reprochés se sont produits alors que Roland Veuillet était en grève avec les surveillants de son lycée. Cette mutation disciplinaire a été reconnue sans fondement par le Conseil Supérieur de la Fonction Publique, qui s’est prononcé, le 25 janvier 2005, pour l’annulation de toute forme de sanction à l’encontre de Roland Veuillet.

Parce que je considère, moi aussi, que cette sanction est uniquement liée aux engagements militants de Roland Veuillet, je vous demande, Monsieur le Président, de bien vouloir suivre l’avis du CSFP. Je vous adresse mes salutations respectueuses,

Il reste simplement à signer le document, en ajoutant prénom, nom et adresse, une petite enveloppe, et c’est dans la boîte ; merci d’avance !

Par ailleurs, il est toujours possible de signer la pétition intersyndicale en ligne en cliquant ici.


Documents joints

PDF - 68.5 ko
PDF - 68.5 ko