Mission Générale d’Insertion : ça bouge, amplifions la lutte.

Semaine d’action en janvier
mardi 20 décembre 2005

La MGI (Mission Générale d’Insertion) aide les jeunes de plus de 16 ans, confronté-e-s à l’échec scolaire, à décrocher un apprentissage ou une formation professionnelle, en leur proposant un complément de formation et des stages (assortis, au besoin, de Français Langue Etrangère). Bref, c’est exactement le genre de dispositif que le gouvernement veut détruire.

L’Etat a financé la MGi avec des crédits européens (FSE) prévus pour autre chose : il doit maintenant rembourser 70 millions d’euros. Il semble que suite aux évènements de novembre et à la pression mise sur le ministère, les crédits MGI seront suffisants pour terminer l’année scolaire 2005/2006 sur toutes les académies. Impossible, par contre, de savoir quelles sommes l’Etat a décidé d’ allouer à la MGI pour 2006, et ce d’autant plus que nous entrons désormais dans le cadre de la LOLF. Donc toujours aucune info sur le devenir de la MGI après 2006 (avec ou sans FSE puisque de toute façon le plan pluriannuel d’attribution de FSE se terminait en décembre 2006).

Preuve supplémentaire de la volonté de l’Etat de faire disparaître les MGI : les enseignant-e-s sont toujours des précaires !

Résultats des audiences et des mobilisations en cours dans de nombreuses académies :les mouvements locaux ont permis le réemploi des contractuels sur un bon nombre d’académies.

Des articles dans les journaux locaux et nationaux (le canard enchainé)

Une pression sur le ministère qui commence à se faire sentir : exemple sur Lyon le personnel MGI en lutte avec les personnels précaires ont fait fuir M. de Robien ; une circulaire datée du 1 décembre qui permet au personnel d’enseignement d’orientation et MGI d’entrer dans le cadre de la loi Dutreil sur les CDI dont nous étions exlus jusqu’à présent.

Les syndicats se mobilisent également et un calendrier d’actions nationales est en train de se mettre en place :

Une intersyndicale nationale a eu lieu la semaine dernière qui a décidé du calendrier d’actions suivant :

1. semaine de mobilisation nationale MGI du 23 au 27 janvier

2. rassemblement des personnels MGI (avec préavis de grève intersyndicale ce jour) devant les rectorats le jeudi 26 janvier (heure à définir localement)

3. une pétition nationale et intersyndicale (ceux qui ont construit localement leur propre pétition peuvent continuer avec l’une ou l’autre) et centralisation par les syndicats (FSU, SGEN, CGT, SUD, SNCAeil) pour les remettre au ministre lors d’une audience

4. demande d’audience au ministre pour le 26 janvier

Il est necessaire de continuer la pression sur le ministère par des courriers aux élus pour qu’ils interpellent recteurs et gouvernement, obtenir des articles dans les médias syndicaux, locaux et nationaux, demander des audiences auprès de vos inspecteurs académiques et recteurs pour obtenir des réponses claires concernant le devenir de la MGI, alerter les fédérations de parents d’élèves, faire voter dans les CA des bahuts des motions de soutien, faire signer les pétitions, se tenir et tenir informer de la situation locale et nationale : par le biais des syndicats et de la coordination nationale qui semble se mettre en place, coordonner ses actions avec celles qui peuvent exister au niveau local sur la question des précaires ou COP notamment...


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456