Menaces, agressions, saluts nazis, cris de singes et homophobie au programme de la marche solidaire de samedi dernier

communiqué du collectif de vigilance après la manifestation homophobe du 17 novembre
mardi 20 novembre 2012

Les organisateurs de la marche « solidaire » voulant faire du chiffre, ont ratissé très large sur toute la région Sud-Est et ont tenté de faire croire d’une part, qu’elle était « apolitique » alors que tous les
élu(e)s de droite étaient là ainsi que l’extrême-droite comme nous l’avions annoncé ; et d’autre part qu’elle était « a-confessionnelle » alors que Mr Barbarin a donné son onction aux côtés des
représentants des Cultes Musulmans !

Il s’est agi d’une vaste manipulation de l’opinion jouant sur les peurs et la haine de l’autre.

Il est impossible de revenir à un « âge d’or » mythique de la « famille traditionnelle » qui n’a jamais
existé mais de faire évoluer notre société vers une réelle égalité des droits pour toutes et tous.

Les organisateurs doivent assumer tout ce qui s’est passé ce samedi 17 novembre.

Comme nous l’avions annoncé dans notre communiqué de presse commun avec le Collectif lesbien
et la Lesbian and Gay Pride de Lyon, la « marche solidaire » a donné lieu à un véritable déferlement
homophobe/lesbophobe et raciste.

En effet, ayant les mains libres car n’organisant pas la manifestation et ayant à priori carte blanche,
les groupes fascistes locaux et régionaux ont pu s’en donner à coeur joie durant tout le parcours.
En plus des intégristes religieux, des identitaires et des frontistes, la présence des membres du feu
Burker Korps Lyon (néo nazis), de certains prévenus dans l’affaire de Villeurbanne, de nationalistes
autonomes, de l’oeuvre française et des jeunesses nationalistes de Gabriac ont donné lieu à des
scènes inqualifiables :

- menaces verbales et physiques de la part de l’élu Front National Yvan Bendetti, président de
l’oeuvre française et d’Alexandre Gabriac sur des représentant-e-s des différentes
associations défendant le droit à l’égalité. Et ce sans que les organisateurs ou les autorités
publiques n’interviennent ;

- Cris de singes, saluts nazis à l’adresse d’une personne ayant seulement voulu protester sur
son balcon à ce défilé et qui a eu comme tort de ne pas être blanche de peau ;

- Agression de passants près de la Place des Terreaux dont un évacué par les pompiers (les
forces de l’ordre en sous-nombres n’ont pu éviter ce lynchage) et dans le métro en fin de
manifestation ;

- Des fascistes ayant terrain libre pour « chasser » pendant une demi-heure non loin de cette
même place alors que le cortège continuait son chemin en direction de Bellecour aux cris de
« Une seule couleur : White Power » ;

- Propos homophobes/lesbophobes mélangeant volontairement l’homosexualité, l’inceste, la
pédophilie et la zoophilie !
Ce défilé du 17 novembre a donné aux rues lyonnaises des accents haineux appelant à la violence
physique et verbale.

Il ne pouvait en être autrement vu les organisations appelant à cette marche !

OUI A L’EGALITE DES DROITS POUR TOUS ET TOUTES !


Brèves

19 novembre 2014 - EXPULSIONS ILLEGALES A LYON : LA PREFECTURE HORS LA LOI !

Communiqué du DAL
Paris le 18 novembre 2014
LYON : réquisition populaire d’un immeuble vacant (...)

30 mars 2014 - COMMUNIQUE DES PROFESSIONNELS DE L’URGENCE SOCIALE DU 27/03/2014

COMMUNIQUE DES PROFESSIONNELS DE L’URGENCE SOCIALE
COMMUNIQUE DU 27/03/2014
En 2009, quand (...)

16 décembre 2013 - Communiqué de soutien des parents de l’école des Tables Claudiennes au collectif de la Croix Rousse pour le logement des enfants SDF et de leur famille.

Depuis plusieurs mois les luttes et mobilisations pour soutenir des familles avec enfants qui (...)

12 décembre 2013 - Familles sans logement : Jusqu’à quand l’état fermera les yeux ? Communiqué de la CNT Education 69.

La CNT Education 69 tient à apporter son soutien aux parents d’élèves et aux enseignants qui (...)

26 novembre 2013 - Décisions votées par l’Assemblée Générale de L’université Lyon 2 réunie le mardi 26/11 à Bron (Lyon II) :

Décisions votées par l’Assemblée Générale réunie le mardi 26/11 à Bron (Lyon II) :
Revendications et (...)

Sur le Web