Lycée Doisneau : Troisième jour de grève pour des conditions d’enseignement dignes

mercredi 15 mars 2017

Suite à la journée de grève du mardi 14 mars, et face au silence de leur
administration, les personnels reconduisent leur mouvement le jeudi 16
mars. Ils se réuniront devant le rectorat à 13h et tiendront une
conférence de presse ce même jour à 13h30 (92 rue de Marseille, Lyon 7)

Les personnels du lycée Robert Doisneau à Vaulx-en-Velin se sont mobilisés
pour un deuxième jour de grève 14 mars. Ils reconduisent leur mouvement ce
jeudi 16 mars. En effet, l’administration continue de jouer la carte du
mépris, et pour toute réponse à leurs inquiétudes, formulées depuis des
mois, une audience leur a été proposée le mardi 28 mars à 18h. Cette date,
beaucoup trop tardive, ne saurait répondre à l’urgence de la situation.
Elle vise surtout à jouer la montre pour ensuite leur opposer une
nouvelle fin de non-recevoir. Cela avait été le cas lors de l’audience du
2 février : ce jour-là M. Arène (secrétaire général du rectorat) s’était
montré méprisant envers les membres de la délégation composée
d’enseignant, de personnel de vie scolaire et d’un parent d’élève. C’est
pourquoi les personnels se rassembleront à 12h devant le Rectorat jeudi 16
mars afin de porter leurs revendications. Ils ont fait la demande d’être
reçus ce jeudi.

Il n’est en effet pas acceptable que les jeunes de Vaulx-en-Velin (3ème
commune la plus pauvre de France) soient traités ainsi. Il n’est pas
concevable que les élèves du lycée, issus pour la plupart des quatre
collèges REP+ de la ville (collèges ciblés comme les plus en difficultés
et qui se voient offrir des moyens supplémentaires), une fois arrivés au
lycée, se retrouvent à 35 élèves par classe, comme dans n’importe quel
lycée de centre-ville.
Cela l’est d’autant moins que, les années précédentes, le rectorat
reconnaissait cette spécificité en limitant les effectifs à 30 élèves par
classe en seconde. Dispositif que les services du Rectorat veulent refuser
cette année dans le contexte particulier d’une forte augmentation de
l’effectif global de l’établissement. Les personnels rappellent que, lors
des assises de l’éducation prioritaire, une des préconisations était de
limiter la taille de ces établissements.
L’augmentation du nombre d’élèves par classe en même temps que la forte
hausse de l’effectif global du lycée révèle une volonté de n’offrir aucune
chance à la jeunesse vaudaise, voire de briser les efforts de jeunes qui
placent de nombreux espoirs dans le système éducatif.
Cela est d’autant plus regrettable que les personnels ont pu noter que les
élèves se mobilisent, conscients du sort qui était réservé à leur
établissement et donc à leur avenir personnel. Les élèves de ces quartiers
populaires sont déjà particulièrement marqués par la récente mise en
lumière des exactions policières. Leur enlever les quelques moyens (par
ailleurs dérisoires, qu’est-ce que 50 heures dans une DHG ?) dont ils
bénéficiaient dans le système scolaire ne pourra que renforcer leur
rancœur.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Brèves

9 février 2016 - Non à la fermeture de l’école de Saint Cyr le Chatoux

Au lendemain de sa visite dans l’école, de l’Inspecteur d’Académie du Rhône qui est était pourtant (...)

15 janvier 2016 - Communiqué de presse des personnels du lycée des métiers Marie Curie 14 janvier 2016

Communiqué de presse
Les personnels du lycée des métiers Marie Curie de Villeurbanne ont décidé à (...)

22 novembre 2014 - L’occupation continue : école Victor Hugo, Michel Servet, Dru Painlevé et Giono.

Les gymnases des écoles primaires du premier arrondissement de Lyon Victor Hugo et Michel Servet (...)

19 novembre 2014 - Où partager une bonne soupe jeudi 20 novembre ???? Dans une Ecole !

Grande journée de mobilisation pour réclamer des logements décents pour toutes et tous en cette (...)

19 avril 2011 - Expulsion des grévistes de l’ENS d’Ulm ce matin

Les militant-e-s SUD Éducation de l’ENS de Lyon apportent tout leur
soutien aux précaires et (...)