Liberté pour Alae Eddin

régularisation de tous les sans-papiers !
mercredi 17 juin 2009

Mardi 16 juin 2009, vers 21 h, Alae Eddin a été arrêté pour contrôle alors qu’il était assis sur un muret à Mermoz avec son cousin ! Deux véhicules de police étaient stationnés à proximité, et deux jeunes en train de discuter cela doit sans doute paraître suspect.

Et en effet, Alae Eddine est un « délinquant » puisqu’il est « en situation administrative irrégulière ». Arrivé mineur en France, scolarisé, il demande en vain des papiers depuis qu’il est majeur. Interpellé, il a été placé en garde à vue à l’hôtel de police où il a passé la nuit. Il devait être transféré à la Police de l’Air et des Frontières (PAF) ce matin 17 juin.

Dès la nouvelle de son arrestation, son parrain et les amis d’Alae Eddine se sont retrouvés devant l’hôtel de police. Un fonctionnaire nous a informé de son transfert probable à la PAF.

Alae Eddine est un jeune homme discret et souriant mais dont la vie est comme suspendue parce qu’il n’a pas de papiers. Il est en état de mort sociale par décision préfectorale. Il ne peut pas poursuivre une formation en alternance, il ne peut pas travailler alors qu’une entreprise lui propose un apprentissage, il ne peut pas passer le permis de conduire, il ne peut pas discuter en plein air un soir d’été sur un muret !

Alae Eddine a sa vie et ses amis ici :

Samedi 30 mai 2009, Alae Eddine était parrainé par Georges Gumpel, ancien enfant caché parce que juif, fils de déporté, partie civile au procès de Klaus Barbie, membre de l’UJFP, et Christiane Demontès, sénatrice du Rhône.

Ses amis, son entourage, son avenir sont ici. Son parrainage, la qualité des liens qu’il a su tisser, le nombre de gens qui l’entourent au moment de cette nouvelle arrestation en sont la preuve vivante.

Alae Eddine doit pouvoir retrouver le droit de vivre et de rêver, celui de travailler comme tout jeune de ce pays. Il doit être libéré et régularisé.

Rappel

Alae Eddine El Jaadi est arrivé en France en 2004 à l’âge de 14 ans, Il a été confié à une tante par kafala (adoption), chez qui il réside à Lyon. Immédiatement scolarisé, il apprend le français et fait des études de plâtrier-plaquiste couronnées par un CAP en 2008.

Devenu majeur en janvier 2007, la Préfecture refuse de lui donner un titre de séjour et l’enferme en centre de rétention (CRA ) en octobre 2007. La mobilisation de son lycée lui permet d’éviter l’expulsion et de terminer son année scolaire. En juin 2008, Alae Eddine souhaite se perfectionner dans son métier en poursuivant sa formation par un apprentissage, mais pour cela il lui faut un titre de séjour "salarié" ou "vie privée et familiale" que la Préfecture lui refuse. Il est de nouveau enfermé en centre de rétention en août 2008. Assigné à résidence par le Juge des Libertés, il doit vivre caché pour éviter une nouvelle arrestation. Malgré cette grande précarité, Alae Eddine reprend une année scolaire en maçonnerie.

Mais pour quoi en faire, s’il ne peut un jour travailler et vivre sereinement ?

Alae Eddine est depuis 5 ans en France, soit un quart de sa vie ! Une expulsion serait catastrophique, les liens avec sa famille au Maroc se sont forcément distendus, puisque un sans-papiers ne peut voyager, et surtout il a construit sa vie ici.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Brèves

19 novembre 2014 - EXPULSIONS ILLEGALES A LYON : LA PREFECTURE HORS LA LOI !

Communiqué du DAL
Paris le 18 novembre 2014
LYON : réquisition populaire d’un immeuble vacant (...)

30 mars 2014 - COMMUNIQUE DES PROFESSIONNELS DE L’URGENCE SOCIALE DU 27/03/2014

COMMUNIQUE DES PROFESSIONNELS DE L’URGENCE SOCIALE
COMMUNIQUE DU 27/03/2014
En 2009, quand (...)

16 décembre 2013 - Communiqué de soutien des parents de l’école des Tables Claudiennes au collectif de la Croix Rousse pour le logement des enfants SDF et de leur famille.

Depuis plusieurs mois les luttes et mobilisations pour soutenir des familles avec enfants qui (...)

12 décembre 2013 - Familles sans logement : Jusqu’à quand l’état fermera les yeux ? Communiqué de la CNT Education 69.

La CNT Education 69 tient à apporter son soutien aux parents d’élèves et aux enseignants qui (...)

26 novembre 2013 - Décisions votées par l’Assemblée Générale de L’université Lyon 2 réunie le mardi 26/11 à Bron (Lyon II) :

Décisions votées par l’Assemblée Générale réunie le mardi 26/11 à Bron (Lyon II) :
Revendications et (...)

Sur le Web