Le point sur la situation des Savic

RESF
dimanche 6 novembre 2005

Mauvaise nouvelle pour les Savic de Villeurbanne et pour nous tous
et toutes qui nous sommes impliqué-e-s dans la mobilisation depuis
l’an passé.

Après six mois de sursis (obtenus à la suite, entre autres, du
parrainage républicain à la mairie de Villeurbanne le 18 Décembre
2004),
les SAVIC n’obtiennent pas le troisième renouvellement de leur APS
(Autorisation Provisoire de Séjour)
et perdent tout papier et droit au travail.

Les faits récents :

Les Savic ont obtenus les premier APS en Février 2004. Le 2 Mai, vu
la présence d’une promesse d’embauche pour Jovica en CDD, ils
obtiennent renouvellement avec droit au travail. En Août le
renouvellement se passe sans problèmes (C. accompagne le Savic
en Préf. chaque fois). En septembre la boîte qui embauche Jovica
lui propose un CDI.

La semaine passée, au moment de demander un rendez-vous pour le
renouvellement, C. apprend par téléphone de que le RDV ne
sera pas donné, parce que l’APS ne sera pas renouvelé : le Conseil
d’État (où les Savic avaient déposé un recours en novembre contre
l’APRF (Arrêté Préfectorale de Reconduite à la Frontière lire :
promesse d’expulsion) dont ils ont fait l’objet) a rendu son avis :
l’APRF que le préfet leur avait envoyé le 26 Octobre 2004 n’a pas
été cassé.

Aucun papier n’a été reçu sur ça ni par la famille ni par l’avocat.

L’avocat (Me Sabatier) a été informé. Il dit que le premier APRF
n’est plus valable (la durée de sa validité est d’un an), et nous
ne sommes pas au courant d’un nouvel APRF.

Nous sommes en attente de tous les documents sur le jugement du
conseil d’État.

- La situation actuelle :

L’avocat a l’intention de déposer une nouvelle demande de
régularisation auprès de la préfecture.
Pour l’instant Me Sabatier a conseillé aux Savic de continuer leur
vie "normalement" (Jovica travaille en CDI comme peintre dans le
bâtiment, tous les 4 enfants vont maintenant à l’école -Fatima, la
plus petite vient de commencer la maternelle, la famille habite au
Foyer Sonacotra). Il leur a dit de le prévenir immédiatement si
ils ont des ennuis (contrôle d’indenté , autre).

Ce message est donc pour mettre en alerte le réseau qui s’est
constitué avec eux.

Il se pourrait que des lettres d’appui à la demande de
régularisation de Me Sabatier soient les bienvenues.
Pour ce qui est d’autres formes de mobilisation, et en particulier
des mobilisations collectives autour de nombreux cas sur
Villeurbanne et sur Lyon, il est à signaler la mobilisation sur
plusieurs familles, dont les Savic, qui est en cours à Antonin
Perrin (où est scolarisée Sabina -et Fatima peut-être aussi, je
crois-). Plus d’infos via le Réseau Éducation sans
Frontières-Lyon.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123