Le fonctionnaire, ennemi public numéro un de la droite...

ils veulent nous égorger tou-te-s sur l’autel du CAC 40
dimanche 30 octobre 2005

Si on les laisse faire, demain l’école fonctionnera comme un Mac-Do, l’hôpital fonctionnera comme un Mac-Do, la SNCF fonctionnera comme un Mac-Do, les centrales nucléaires fonctionneront comme des Mac-Do, et Sarko nommera le clown Ronald comme premier ministre.

Michel Mercier, président UDF du Conseil Général du Rhône, incite les chefs d’entreprises à former et embaucher des RMistes. Il s’est déclaré persuadé que le privé "fera mieux, en terme de service et de prix, que d’autres prestataires" (Le Progrès du 28 octobre). Conclusion : les fonctionnaires coûtent cher, travaillent trop peu et trop mal.

Les parlementaires UMP ne sont pas en reste. Pour trouver 500 millions d’économie (sur un budget global de 334 milliards d’euros), malgré les mensonges de Villepin, ils veulent fortement réduire le nombre des fonctionnaires. C’est possible grâce à la LOLF (loi organique relatives aux lois de finances, une création libérale de Fabius, qui n’entre en vigueur que maintenant).

Cette loi fait fonctionner le budget de l’Etat par grandes missions, et dans l’enveloppe d’une mission, on peut transformer en crédits de fonctionnement une somme initialement prévue pour payer des fonctionnaires (mais pas l’inverse, bien sûr !). Voir Libération du 20 octobre.

Ce qui serait vraiment rentable pour notre démocratie, c’est qu’on force tous ces bouffons libéraux à trimer comme équipiers à Mac-Do jusqu’à la retraite, avec interdiction de se représenter à la moindre élection.

Une démocratie, pour SUD, c’est un système sans précarité, avec des services publics de qualité partout.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123