Le collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin occupé par ses enseignants pour loger des familles SDF

Nous n’accepterons pas d’avoir des élèves transformés en SDF
jeudi 12 septembre 2013

Familles SDF au collège Barbusse Communiqué de presse des personnels du mardi 17 septembre

Les personnels du collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin, suite à cinq
jours d’occupation de leur établissement pour y loger deux familles SDF et
une journée de grève, prennent note de la décision de la préfecture du
Rhône de loger ces familles. Toutefois, ils dénoncent le mépris avec
lequel les familles, tout comme eux, ont été traités, ainsi que les
manipulations des services de la préfecture à leur encontre. Ils resteront
vigilants quant au sort des élèves du collège et à celui de leurs
familles. Ils demandent que des solutions pérennes soient trouvées à
proximité du collège.

La Préfecture du Rhône a joué à souffler le chaud et le froid ce lundi 16
septembre autour des deux familles hébergées dans les locaux occupés du
collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin. Les annonces se sont succédées
tout au long de la journée, se contredisant les unes les autres. A 9
heures le Directeur Académique annonçait la réquisition de deux logements
dans les appartements du collège Jean Vilar, ce que confirmait M. le
Préfet dans une interview où il précisait, ce lundi matin, que sa décision
était prise depuis le vendredi soir, soit deux nuits de campement inutiles
au collège. A 11H30, il n’était plus question de réquisition et nous
apprenions par le DASEN que les familles seraient logées « quelque part ».
A 12H30 la préfecture déclarait à l’AFP que toutes deux seraient au centre
d’hébergement d’urgence de Notre Dame des Sans Abris, à Gerland. Dans le
flou, révoltés par un tel mépris pour des situations humaines, après avoir
sommé en vain la Préfecture de s’expliquer, les personnels mettaient en
œuvre dès 13H30 leur préavis de grève afin de rencontrer le Préfet de
région.

Ils ont été reçus par M. André, directeur de cabinet du Préfet et Préfet
Adjoint. Ce dernier est resté de marbre devant l’émotion des familles
« seules responsables de la situation dans laquelle elles se trouvaient »
a-t-il précisé. Incapable de dire dans quel hôtel serait une des deux
familles le soir, incapable de savoir pourquoi la réquisition des
appartements de Jean Vilar annoncée par M. Le Préfet le matin n’était plus
possible le soir-même alors qu’il s’agissait pourtant de la meilleure
solution pour les familles et le contribuable, M. André a annoncé qu’il
n’avait « rien à proposer » et « n’était pas là pour négocier », puis
faisait parvenir à l’assistante sociale, dès le départ de la délégation,
les documents relatifs à l’hébergement des familles à Irigny et Gerland.

Les personnels dénoncent l’éloignement des deux familles, l’une à Gerland,
l’autre à Irigny à 1H30 de transports en communs de Vaulx-en-Velin ; les
délais de réaction des autorités face aux états d’urgence sociale dans le
Rhône, et la confusion entretenue atour de la régularité de la présence
sur le territoire des deux familles hébergées au collège.

Ils se félicitent néanmoins de leur mobilisation qui a permis à ces deux
familles de trouver un hébergement, du soutien spontané dont ils ont
disposé de la part de la population vaudaise, ainsi que de nombreuses
organisations. Ils demandent maintenant que de vrais logements, et non des chambres d’hôtel, soient attribués à ces familles sur Vaulx-en-Velin ou
une commune limitrophe.

Les personnels tiennent enfin à mettre en garde les autorités locales,
Préfecture, Conseil Général, Députée de la circonscription, Mairie de
Vaulx-en-Velin, contre toute nouvelle atteinte ou tout nouveau manquement
aux élèves dont ils ont la charge. Le cas échéant, ils se donneraient à
nouveau les moyens nécessaires pour faire aboutir leurs revendications.


Communiqué de soutien, Front de Gauche de Vaulx-en-Velin du 14 septembre 2013

Le Front de Gauche de Vaulx- en-Velin apporte tout son soutien aux familles et aux personnels du Collège Barbusse pour leur action.

Nous interpelons la Préfecture et le Conseil général pour qu’une solution soit apportée à ces familles.

Depuis des années nous interpelons l’Etat, la Préfecture, le Conseil Général sur toutes les situations que nous rencontrons sur la commune de personnes sans papiers déboutées ou non du droit d’asile.

Il y a urgence à prendre des mesures afin que nous ne vivions plus ces situations inhumaines.

Il y a urgence à revoir à la fois les lois sur l’accès à la nationalité française et celles concernant la régularisation des sans papiers.

Il nous faut penser en terme de richesse et non de problème.

Il y a urgence à trouver des logements d’urgence. Au gouvernement est discutée la loi sur le logement. Cette loi proposée n’intègre rien pour améliorer la loi de réquisition, la laissant inapplicable. Il n’y a rien pour reloger les prioritaires Dalo qui sont 40 000 en attente, rien pour suspendre les expulsions, rien pour respecter le droit à l’hébergement des sans abri jusqu’à leur relogement.

Le 18 septembre se tiendra une rencontre , à l’initiative du Prefet, entre les maires de l’agglomération et la Préfecture, pour discuter de la situation des Roms.

Nous souhaitons que soit également abordé le problème des logements d’urgence.

Il est grand temps que l’Etat, la Préfecture, les associations, l’ensemble des communes du Grand Lyon se rencontrent et qu’enfin chacun prennent les mesures qui s’imposent.


Communiqué de presse week end du 14 septembre

Occupation du collège ce week-end face au silence total de toutes les
autorités

Les personnels du collège Henri Barbusse réunis en assemblée générale ce
vendredi 13 septembre à 11h45, prennent acte du silence des autorités
(préfecture, conseil général, rectorat, mairie de Vaulx-en-Velin) au sujet
de la situation inquiétante des deux familles actuellement sans logement.
Ils ont décidé de poursuivre l’occupation de leur établissement ce
week-end afin d’y héberger les familles. Ils poursuivront et
amplifieront leurs actions dés le début de la semaine prochaine,
notamment par la grève.

Face au silence des autorités, les personnels continuent leur mouvement
d’occupation des locaux du collège Herni Barbusse de Vaulx-en-Velin afin
d’y loger pour tout le week-end deux familles sans logement. Ils
réaffirment que loger dans la rue n’est pas compatible avec la poursuite
normale d’une scolarité pour les 5 enfants – 13 ans, 11 ans, 6 ans et des
jumeaux de 4ans 1/2- et leurs familles. Ils ont reçu aujourd’hui lors de
la conférence de presse tenue par les personnels, le soutien de leurs
collègues de l’école Courcelles de Vaulx-en-Velin qui scolarise une des
fillettes.

Les personnels ont également voté le durcissement de leur position à
partir de lundi. Si les autorités continuaient dans leur mutisme, ils
rentreraient alors dans un mouvement de grève afin de pouvoir mener des
actions en dehors du collège.

Le position de blocage des autorités est totalement ahurissante, pas la
moindre n’a été apportée aux enseignants et aux familles, ce qui relèvent
du plus grand mépris. Le conseil général, propriétaire des locaux du
collège, préfère les voir occuper plutôt que d’ouvrir temporairement les
logements vacants du collège Jean Vilar dont il est également
propriétaire. La préfecture du Rhône ne prend pas d’arrêté de réquisition
préférant le risque de voir monter des tensions dans le quartier. Les
personnels du collège appellent les autorités du Rhône à la
responsabilité, à assumer leurs obligations de protection de l’enfance, et
à prendre sans délais les mesures nécessaires pour ouvrir les logements
du collège Jean Vilar, pour les quelques semaines nécessaires aux services
sociaux du collège, de trouver une solution pérenne pour le logement de
ces deux familles.


Communiqué du 13 septembre

Vendredi 13 septembre 2013

Communiqué des personnels du collège Henri Barbusse

Après avoir passé une nuit à occuper le collège pour y loger deux familles, les enseignants du collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin restent déterminés à continuer leur action jusqu’à obtenir leur relogement. Ils dénoncent le silence du conseil général, de la préfecture du Rhône, et de la mairie de Vaulx-en-Velin qui n’ont donné aucune réponse à leurs sollicitations. A l’heure où des lois sur le logement sont en discussion, où l’ensemble de la classe politique salue la mémoire du « grand humaniste » Albert Jacquard, président d’honneur du Droit au Logement, la réalité sur le terrain est bien loin des annonces politiques.
Les enseignants du collège organiseront une conférence de presse à 12h15 devant le collège (10 Avenue Henri Barbusse, Vaulx-en-Velin)

Depuis la rentrée, quatre familles du collège Henri Barbusse sont en situation extrêmement précaire au niveau de l’hébergement. Jeudi soir, deux étaient à la rue sans logement : une avec une adolescente de 13 ans et des jumeaux de 4 ans ½, l’autre avec un garçon de 12 ans et une fillette de 6 ans.
Spontanément les personnels réunis en assemblée générale le matin-même, révoltés à l’idée d’avoir dans leurs classes des élèves SDF, décidaient l’envoi d’un communiqué au Rectorat, au conseil général, à la préfecture et à la mairie de Vaulx-en-Velin : ils logeraient ces familles au collège si besoin. Ils votaient alors à l’unanimité l’occupation des locaux si aucune solution n’était annoncée dans la journée.

Cette situation, est d’autant plus ahurissante, que le conseil général, propriétaire des locaux occupés dispose de logements vacants au collège Jean Vilar, logements qui avaient été mis à disposition de familles en février et juin, lors de cas similaires, ce qui avait permis aux services sociaux de trouver des solutions pérennes dans les semaines qui avaient suivi.

Les personnels du collège Henri Barbusse restent déterminés, ils se réuniront dans la journée, pour décider des suites à donner à leur action afin qu’une solution très rapide soit trouvée.


Article du 12 septembre 2013

On allait finir par y venir après plusieurs alertes l’an dernier, on y est, on occupe et on dort au collège avec deux familles. Voici quelques relais presse, France 3 devrait être là demain pour faire quelques images.

Officiellement les autorités s’occupent de nous, dans les faits nous n’avons eu aucun retour, ni de la mairie, ni du conseil général, ni de la pref, ni de notre députée... Un adjoint de la mairie est venu nous voir mais il n’avait pu avoir personne. Et pourtant, à côté, dans les logements de fonction de l’ancien collège Jean Vilar, 3 appartements de fonction sont vides. Il aurait suffit au conseil général de les ouvrir, ou au préfet de prendre un ordre de réquisition, mais ils ont préféré la précarité pour les familles.

Pour les familles sur place et les gamins c’est dur, deux enfants ont 5 ans, une six ans, les autres sont en 6ème et en 4ème. C’est dur, mais c’est déjà mieux que la rue...

Vous trouverez en pièce jointe les deux communiqués partis ce jour.

Derniers détails, les familles sont en situation tout ce qu’il y a de plus régulière, deux gamins on la nationalité française. C’est la misère, juste la misère. Il nous reste deux autres familles qui risquent d’être d’être à la rue d’ici peu.

Pour info il y a 500 familles à la rue dans le rhône, plusieurs dorment au parce Elsa Triolet de Vaulx-en-Velin. A l’heure du décès d’Albert Jacquard et des grands débats sur le logement, la réalité a un goût amer.

Les enseignants du collège Barbusse en occupation ce soir.

- http://www.la-croix.com/Actualite/France/Eleves-SDF-des-enseignants-dorment-au-college-pour-aider-deux-familles-2013-09-12-1014170
- http://www.lamontagne.fr/france-monde/actualites/a-la-une/national/2013/09/12/eleves-sdf-des-enseignants-dorment-au-college-pour-aider-deux-familles-1688926.html
- http://www.nordnet.fr/infos/reg-rhonealpesgeneral/eleves-sdf-des-enseignants-dorment-dans-leur-college-pour-aider-deux-familles/130912164827.4loi96db
- http://www.france24.com/fr/20130912-eleves-sdf-enseignants-dorment-college-aider-deux-familles
- http://www.corsematin.com/article/france/eleves-sdf-des-enseignants-dorment-au-college-pour-aider-deux-familles.1141922.html
- http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/eleves-sdf-des-enseignants-dorment-au-college-pour-aider-deux-familles_1281184.html
- http://www.liberation.fr/societe/2013/09/12/eleves-sdf-des-enseignants-dorment-au-college-pour-aider-deux-familles_931460
- http://www.boursorama.com/actualites/eleves-sdf-des-enseignants-dorment-au-college-pour-aider-deux-familles-c53a295a2f91ad0d4efbda4f25733eda


Documents joints

Communiqué aux autorités 12 septembre
Communiqué aux autorités 12 septembre
Communiqué de presse 12 septembre
Communiqué de presse 12 septembre
Communiqué du 13 septembre
Communiqué du 13 septembre
PDF - 52.3 ko
PDF - 52.3 ko

Agenda

<<

2017

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Brèves

19 novembre 2014 - EXPULSIONS ILLEGALES A LYON : LA PREFECTURE HORS LA LOI !

Communiqué du DAL
Paris le 18 novembre 2014
LYON : réquisition populaire d’un immeuble vacant (...)

30 mars 2014 - COMMUNIQUE DES PROFESSIONNELS DE L’URGENCE SOCIALE DU 27/03/2014

COMMUNIQUE DES PROFESSIONNELS DE L’URGENCE SOCIALE
COMMUNIQUE DU 27/03/2014
En 2009, quand (...)

16 décembre 2013 - Communiqué de soutien des parents de l’école des Tables Claudiennes au collectif de la Croix Rousse pour le logement des enfants SDF et de leur famille.

Depuis plusieurs mois les luttes et mobilisations pour soutenir des familles avec enfants qui (...)

12 décembre 2013 - Familles sans logement : Jusqu’à quand l’état fermera les yeux ? Communiqué de la CNT Education 69.

La CNT Education 69 tient à apporter son soutien aux parents d’élèves et aux enseignants qui (...)

26 novembre 2013 - Décisions votées par l’Assemblée Générale de L’université Lyon 2 réunie le mardi 26/11 à Bron (Lyon II) :

Décisions votées par l’Assemblée Générale réunie le mardi 26/11 à Bron (Lyon II) :
Revendications et (...)

Sur le Web