Blocage du CA au collège Barbusse à Vaulx en Velin et menaces de grève à la rentrée

lundi 8 février 2010

Les personnels du collège Henri Barbusse à Vaulx en Velin voient la majeur partie de leurs dispositifs disparaitre suite à la DHG. 10 ans de travail et d’innovations pédagogiques sont appelés à disparaitre. Et pourtant, 80% des élèves de cet établissement EP1 obtenaient le brevet des collèges depuis deux ans !

Ils ont ce jour bloqué leur conseil d’administration, estimant qu’il n’était pas possible de répartir ce qui n’existait pas. Ils tiendront mardi 9 Février à 12H15 une conférence de presse devant leur collège. Ils demandent à être reçus sans délais par l’Inspectrice d’Académie et déposent d’ores et déjà un préavis de grève pour le lundi de la rentrée 1er mars, en cas d’échec des négociations. Nous reproduisons le courrier envoyé ce jour à Madame l’Inspectrice d’Académie par les personnels du collège Barbusse.

Vaulx en Velin, le 5 février 2010

Vaulx en Velin, le 8 février 2010



A Madame l'Inspectrice d'Académie,

s/c du chef d’établissement



Objet : Dotation Horaire Globalisée du collège Henri Barbusse


Madame,

Considérant la dotation horaire globale attribuée à leur établissement, les personnels du Collège Henri Barbusse réunis en heure d'information syndicale ce jour ont décidé d’empêcher la tenue du conseil d’administration qui devait se tenir ce jour. En effet, cette dotation met en péril le fonctionnement même de l’établissement parce qu’elle porte un grave préjudice aux conditions d'apprentissage des élèves et aux conditions d'enseignement des professeurs.


Lors de la présentation faite par le chef d'établissement en assemblée générale le jeudi 4 février, les enseignants ont appris avec stupeur la disparition de plusieurs dispositifs d'aide aux élèves et la suppression des groupes de sciences, ainsi que l'ATP à la rentrée prochaine. Jusqu'à présent, il y avait, en sciences-physiques, SVT et technologie, 4 groupes pour 3 classes, permettant de travailler à 18 élèves et donc de réaliser les expériences nécessaires dans ces matières avec des conditions de sécurité acceptables. L'ATP est pour sa part indispensable pour permettre aux élèves d'apprendre à s'organiser dans leur travail. Ces annonces déjà intolérables doivent s'accompagner de la suppression de 14 autres heures, la dotation apportée par vos services contraignant le principal à sacrifier ce qui fait la réussite de notre établissement : de nombreux projets disciplinaires assurant l'ouverture culturelle (projet beaux arts, classe musique, projet théâtre), plusieurs sections sportives et divers dispositifs pédagogiques mis en place pour accompagner la scolarité de nos élèves dans chaque niveau. Et que dire de la SEGPA ? Depuis 2 ans, nous recevons des directeurs non formés, ce qui ne permet pas d’assurer la promotion de la structure et ce malgré les besoins de notre secteur.


Les dispositifs que l'administration a d'ores et déjà prévu de supprimer sont pourtant reconnus comme innovants à travers leur labellisation par le Pôle Académique de Soutien à l'Innovation et à l'Expérimentation. Ils sont dédiés aux élèves de 6e et 5e et ont été pensés dans le but d'accompagner les élèves dans leur passage de l'école primaire au collège. L’an dernier, des Inspecteurs Généraux venus visiter notre collège ont salué ce travail en précisant dans leur rapport que nous étions en avance sur d'autres établissements classés EP1 (« Ambition Réussite »), tant au niveau de la réflexion que des dispositifs permettant la prise en charge de nos élèves. Cela aurait-il changé ? Les constats d’un rapport de l’inspection générale ne résistent-ils pas à la logique d'économie budgétaire relayée par vos services ?

Pour tenter de justifier l’amputation des moyens alloués au collège, une baisse d’effectifs est anticipée, en particulier en classe de 3e où il est prévu qu’il n’y ait que 111 élèves alors qu'il y a actuellement 134 en classe de 4e. Où passeront donc ces 23 élèves à la rentrée 2010 ? Certes, certains d’entre eux s’orienteront vers des 3e spécifiques (3e DP6 ou 3e DPA), mais ils ne seront vraisemblablement qu’un petit nombre. De fait, depuis la suppression de la classe de 3e DP6 dans notre établissement en juin 2009, les élèves ainsi que leurs parents ont plus d'appréhension à envisager une orientation dans un autre établissement, en particulier en lycée professionnel. Nous nous permettons de vous rappeler que lors de la préparation de la rentrée dernière, nous avions déjà attiré votre attention sur le fait que vos prévisions d'effectifs en janvier semblaient sous-évaluées. Or, face à la réalité des chiffres, vous avez finalement dû rejoindre nos prévisions en ouvrant une division supplémentaire en 4e fin juin et une 6e supplémentaire le 9 juillet.


Confronté à une DHG famélique, le chef d'établissement prévoit la suppression de l'arabe comme langue vivante 2, alors que cette LV2 enrichit l'offre éducative proposée au sein de notre collège. De même, la suppression d'un poste d'EPS telle qu’elle est prévue nuirait considérablement à la « relative » stabilité de l'équipe au cours des dernières années ainsi qu'à un certain nombre de projets portés collectivement. Ceci est d'autant plus incompréhensible qu’un professeur d'EPS devrait venir assurer la moitié de service de notre collègue dont le poste serait supprimé et que l'autre moitié serait assurée en heures supplémentaires par les autres enseignants. Nous refusons de rentrer dans de telles logiques comptables : 18H d'EPS sont nécessaires au collège Barbusse, et nous avons besoin des compétences du professeur concerné. Celui-ci doit donc rester au collège.


En même temps que la baisse de dotation, les enseignants ont appris par la presse que leur établissement serait équipé de vidéo surveillance en 2011. Ce projet ne correspond aucunement à leur demande et tend de plus à stigmatiser nos élèves comme de possibles délinquants. L'argent dépensé pour ce projet serait assurément beaucoup plus utile pour permettre la poursuite du travail mené en profondeur et qui vise à donner à leurs élèves confiance en l'avenir.


Nous nous permettons de vous rappeler que le classement EP1 de notre établissement n'est pas dû au hasard. Les difficultés sociales des familles sont bien réelles: plus de 90% d'entre elles sont classées dans la catégorie sociale défavorisée. Nous accueillons un nombre important d'élèves n'ayant pas commencé leur scolarité en France du fait de la présence d'un forum réfugiés sur notre zone de recrutement et de quartiers où les logements ont des loyers faibles. Cependant, et grâce au travail entrepris depuis plusieurs années, l'évolution du collège est plutôt positive tant au niveau de l'ambiance de travail que des résultats au brevet des collèges : de 45 % en 2000 à 80% en 2008 et 2009. Est-ce à cause de cette réussite que vous avez décidé de réduire nos moyens, en pensant que même si nous ne faisons pas aussi bien, ce ne serait pas très grave? Ou est-ce parce que l'idée de donner davantage de moyens aux établissements dont les difficultés sont plus grandes, afin de garantir une certaine égalité des chances, fait désormais partie du passé ?


Les enseignants du collège Barbusse ne sont pas prêts à vous laisser mener à bien une politique qui vise à détruire le travail entrepris depuis une dizaine d'années, il refuse que la jeunesse des quartiers populaires soit la variable d'ajustement des politiques de restrictions budgétaires. Il demande donc à ce qu'une délégation d'enseignants soit reçue dans les jours qui viennent et que vos services réaffectent au plus vite les moyens qui permettront au collège de retrouver sa sérénité. En dépit de l'absence de réponse à nos précédents courriers, nous espérons vivement que notre demande d'audience sera cette fois-ci satisfaite. Si le dialogue n'est pas envisageable, nous serions amenés à nous faire entendre d'une toute autre manière, notamment par la grève, pour nous opposer à la destruction programmée de notre établissement.


Les personnels du collège Henri Barbusse réunis en heure d'information syndicale

avec le soutien des sections SNES, SUD et CNT du collège




Sud Education rhône relaie et soutient la lutte des personnels du collège Henri Barbusse de Vaulx en Velin


Agenda

<<

2018

 

<<

Janvier

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Brèves

19 novembre 2014 - EXPULSIONS ILLEGALES A LYON : LA PREFECTURE HORS LA LOI !

Communiqué du DAL
Paris le 18 novembre 2014
LYON : réquisition populaire d’un immeuble vacant (...)

30 mars 2014 - COMMUNIQUE DES PROFESSIONNELS DE L’URGENCE SOCIALE DU 27/03/2014

COMMUNIQUE DES PROFESSIONNELS DE L’URGENCE SOCIALE
COMMUNIQUE DU 27/03/2014
En 2009, quand (...)

16 décembre 2013 - Communiqué de soutien des parents de l’école des Tables Claudiennes au collectif de la Croix Rousse pour le logement des enfants SDF et de leur famille.

Depuis plusieurs mois les luttes et mobilisations pour soutenir des familles avec enfants qui (...)

12 décembre 2013 - Familles sans logement : Jusqu’à quand l’état fermera les yeux ? Communiqué de la CNT Education 69.

La CNT Education 69 tient à apporter son soutien aux parents d’élèves et aux enseignants qui (...)

26 novembre 2013 - Décisions votées par l’Assemblée Générale de L’université Lyon 2 réunie le mardi 26/11 à Bron (Lyon II) :

Décisions votées par l’Assemblée Générale réunie le mardi 26/11 à Bron (Lyon II) :
Revendications et (...)